Ecrire en gras

Normalement, nous ne devrions pas consacrer un cours entier à ce sujet mais il revient très fréquemment dès lors qu’on parle d’optimisation de contenu texte.

Pourquoi écrire en gras ?

On parle de « graisse d’un caractère » afin d’exprimer l’épaisseur du trait qui le compose.

Si vous mettez un mot en gras au milieu en plus milieu d’un texte, ce mot va ressortir considérablement par rapport aux autres.

Il attire tellement l’oeil que théoriquement il faudra l’utiliser uniquement pour des titres ou sous titre. Toutefois, en HTML, nous disposons déjà des balises H pour cela.

Si vous mettez tout votre texte en gras, vous constaterez qu’il deviendra plus difficile à lire, il s’agit donc d’une mauvaise pratique.

Pour mettre en avant une grande portion de contenu mais sans attirer l’oeil au premier retard, on utilisera plutôt l’italique mais cela est un autre sujet…

La légende veut qu’écrire en gras des expressions clés permette de pondérer plus fortement ces mots et donc d’améliorer la référencement de la page.

C’est très certainement vrai.

En effet, afficher des mots en gras les rends plus visibles pour les utilisateurs et il serait logiquement que les moteurs récompensent cet effort.

Toutefois, lorsqu’on sait que la balise H1 servant à encadrer le titre de la plus haute importance d’une page est faiblement pondérée on peut dès lors penser que la pondération accordée à un contenu en gras est quasi-infime.

Pour la petite histoire, il faut englober la ponctuation. Ainsi, il ne faut pas oublier de mettre le point final de la phrase en gras.

Comment écrire en gras en HTML ?

Sur la plupart des navigateurs, il existe 2 balises HTML qui aboutiront la plupart du temps à l’affichage d’un texte en gras <strong> et <b>.

<b>Texte qui apparaît en gras</b>
<strong>Texte qui apparaît aussi en gras</strong>

Bien entendu, rien n’empêche un site web d’appliquer certains styles (CSS) afin de personnaliser totalement l’affichage des contenus encadrés par ces balises.

Comment utiliser les balises permettant d’écrire en gras ?

Puisqu’on dispose des balises H pour les titres et sous titres, si vous souhaitez utiliser du gras dans les paragraphes de textes, il est préférable de l’utiliser sur des portions de texte ayant à elles-seules un sens.

Beaucoup de lecteurs aiment parcourir rapidement un document web sans en lire la totalité ou en guise de première approche afin de décider ou non si cela vaut la peine d’y consacrer du temps.

Mettre des idées clés en gras permet aux lecteurs en quelques secondes de consulter les points les plus importants d’un texte, d’une argumentation, d’un cours…

il est ainsi possible de scanner le document sans s’y plonger.

Concernant les titres, vous allez peut être rétorquer qu’il est possible de baliser ainsi :

<h2><strong>Titre vraiment important :-)</strong></h2>

Nous n’avons aucune idée si d’un point de vue « sémantique HTML » cela a du sens ou non mais ne commencez pas les calculs d’apothicaire SEO tels que

1H1 = 1H2 +1strong (on dirait de la chimie)

Il y a bien mieux à faire en SEO…

La différence entre les balises <strong> et  <b>

<b> : Le webmaster demande au navigateur d’afficher le texte d’une manière « différente » que le texte classique. Historiquement de nombreux navigateurs ont décidé d’afficher en gras le contenu mais c’était juste un choix des navigateurs. Ils pourraient très bien changer d’avis.

<strong> : Le webmaster demande au navigateur de mettre en exergue le texte c’est à dire d’après le dictionnaire : « Mettre en avant, en évidence,  de façon flagrante » le contenu. Cela indique que cette portion est importante à prendre en compte et qu’il ne faut pas que le lecteur néglige cette partie.

Il existe à peu près la même nuance entre les balises <em> et <i> concernant l’italique mais cela n’est pas le sujet de ce cours.

Si vous consultez un contenu via un navigateur en mode non graphique comme une synthèse vocale, l’éditeur de ce logiciel pourrait décider d’employer un ton différent lors de la lecteur d’un passage en strong ou en b.

Si vous souhaitez afficher un texte en gras mais sans lui conférer de l’importance, c’est à dire s’il s’agit d’un choix uniquement de mise en page, il faudrait utiliser le style css font-weight.

Au contraire, si vous voulez signaler au lecteur le caractère important d’une portion de texte alors c’est la balise strong qu’il faudra utiliser.

Avantages en SEO

Du coté des avantages, il existe certainement un très léger bonus accordée à un texte encadré d’une balise <strong>.

Peut-être que Google n’est pas un ayatollah du HTML et qu’il accorde aussi ce bonus aux textes encadrés de <b> mais si vous voulez faire les choses bien, utilisez strong, jamais b.

Si vous voulez afficher des éléments en gras « pour faire joli » utilisez la propriété CSS font-weight. Nous vous l’avons déjà dit plus haut mais parfois c’est important de répéter les choses pour être certain que le message soit bien reçu.

Risque du gras en SEO

Le problème en référencement… c’est que souvent dès qu’une optimisation devient « connue », simple à déployer ou semble fonctionner un peu, les référenceurs tirent sur la corde et aiment boire le calice jusqu’à la lie… Oui les conférences SEO sont souvent des lieux où des quantités très importantes d’alcool sont consommées.

Un histoire raconte d’ailleurs à ce sujet qu’il y a fort longtemps une petite délégation de référenceurs français aurait vidé les caves de vin blanc d’un célèbre palace tunisien…

Bref, il arrive souvent à force de demander aux rédacteurs SEO d’utiliser du gras pour optimiser des textes que les contenus en question se retrouvent truffés de balises strong .

Pour le SEO cela sera inutile voir contre-productif et pour les lecteurs cela sera tout simplement insupportable.

Rappelez-vous, le mieux est l’ennemi du bien.

Le bonus est tellement infime et les inconvénients fort ennuyants, qu’il est certainement préférable  de demander à vos rédacteurs de ne pas écrire de texte en gras du tout…

Strong dans les éléments structurels d’un site

Les éléments structurels d’un site tels que le header, la sidebar, ou le footer ne doivent pas contenir de balises strong.

Ainsi vous serez certains d’appliquer cette balise que sur des éléments contextuels en rapport avec l’expression clé principale ciblée.

Ecrire en gras sur whatsapp, Instagram, Snap et Facebook Messenger

Vous tombez peut être sur cet article afin d’apprendre à écrire en gras sur Whatsapp, Instagram ou la messagerie instantanées Facebook Messenger

Voici la solution :

Sur Whatsapp et Facebook Messenger, ajoutez 2 astérisque de chaque coté tel que : *texte*

Sur Snap, appuyez longtemps sur le texte et une option pour le gras, l’italique et le souligné va apparaitre

Sur Instagram, vous pouvez ajouter des polices de caractères en passant par des services tiers tels que : « Fonts for Instagram » ou « Instagram Fonts » puis faire un copier coller. Sur les stories, l’option est directement proposée contrairement aux bio & commentaires.

Mais vous devriez chercher à apprendre le référencement plutôt que de perdre trop de temps sur ces applications 🙂

Synthèse

  • Préférez la balise <strong> à la balise <b>
  • Strong indique qu’un contenu est important alors que b est juste de la mise en forme
  • Le poids de cette balise est certainement extrêmement faible
  • Le gras c’est la vie mais si vous le préconisez, vous risquez d’obtenir parfois des textes imbuvables remplis de gras et vous perdrez du temps
  • Si vous n’en parlez pas dans une préconisation ou une formation dédiée au contenu, votre client risque de penser que vous êtes un mauvaise SEO. Anticipez ce risque.
  • Utilisez strong uniquement dans vos textes et non dans des parties génériques de votre site (header, footer…)
  • Appliquez strong sur des phrases ou des bouts de phrases plutôt que sur des mots isolés afin de favoriser la lecture rapide

Les auteurs

(4 Guides SEO en cadeau : + de 200 pages)